Trina


Official starting 08/04 09/04 10/04 11/04 12/04 13/04

Concert

15/04  

   
 

 
   

c   c
 

Vasárnap reggel a sok csíkszem? fáradt ember kissé viccesen hatott. J mindannyiunk nehezére esett még a Gerstetten-Cébazat testvérvárosi ünnepségen a himnuszok eljátszása, persze nem lett volna semmi gond, ha m?sort nem 3órársa tervezik. Miután végre vége lett a sok-sok beszédnek, tapsolásnak, várhattunk másfél órát az ebédre is. A délután további e, részében szabad program volt meghirdetve, de az es? miatt a tervezett városnézés elmaradt. Helyette visszanéztük a koncertfelvételt. Sokaknak közülünk ekkor fontosabb volt az alvás J. 7órakor visszamentünk a családokhoz, majd 9órakor ismét vissza a koncert helyszínére, hogy belevágjunk az utolsó közös esténkbe, sajnos zene nélkül. Mindenki túl fáradtnak érezte magát ahhoz a tegnapi buli után, hogy még ma, utoljára el?vegye hangszerét. Így az este beszélgetéssel, nevetéssel telt.

 

Après une soirée qui s'est achèvée pour certains jusqu'à 5h30, l'ensemble du TriNa s'est retrouvé ce dimanche matin pour la cérémonie officielle des 20 ans du jumelage, qui se déroulait en fin de matinée. Une cérémonie composée de plusieurs discours des maires et présidents de comités de jumelage, et ponctuée par l'interprétation des hymnes français, allemand et européen, par le TriNa Orchestra.

Les traits étaient tirés, la pression s'est relâchée après le succès du concert de la veille, et la fatigue a finalement rattrapé la plupart des musiciens. En effet, suite à la cérémonie et au copieux repas qui s'en est suivi, l'orchestre a visionné dans la salle du Sémaph' la vidéo du concert filmée la veille par nos amis Nicolas et Dominique. Le mauvais temps n'aura pas permis de diversifier les activités des musiciens, et c'est finalement après une laborieuse mais fabuleuse séance de photos de groupe que l'orchestre se retrouve pour un dernier repas.

Une soirée bien plus calme que les autres, où l'on sent à la fois la fatigue des musiciens se cumuler à la crainte des adieux du lendemain.

Lundi matin, 8h. Dans un froid à vous transformer en couille de phoque, les musiciens se retrouvent une dernière fois. Des poignées de main et des embrassades, accompagnées de nombreux "Hope to see you next year!". Et à côté, Josselin qui s'est endormi contre la vitre de sa portière. Après cette seconde année qui a encore plus rapproché les musiciens, on sent clairement qu'ils sont plus qu'impatients de se retrouver en Hongrie tous ensemble, pour une troisième semaine tous ensemble. See you next year!

 
c   c